Comptes rendus

Compte rendu de l’Assemblé Générale de l’AIDLD
du vendredi 12 octobre 2012 à 20h30 salle Saunier



Après l’approbation des comptes, le président a fait le rappel des différentes actions de l’association sur les
4 dernières années :
- Mise en ligne du site internet de l’AIDLD
- Création d’affiches pédagogiques pour les écoles dans le cadre du PEL (plan éducatif local)
- Participation à la mise au point du Plan Intercommunale de Sauvegarde (PIcS)
- Participation au comité d’évaluation de l’exercice de surveillance de la Levée réalisée par le Conseil Général(CG).
- Expositions sur les cents ans de la crue de 1910 dans 7 communes avec 7000 visiteurs dont 1000 scolaires
- Participation aux ateliers de l’agenda 21 sur St Julien de Concelles
- Participation aux assises associatives sous l’égide de SOS Loire Vivante pour le Plan Loire Grandeur Nature 2013-17
- Entrée dans la commission extra-municipale sur la sécurité de St Julien
- Participation aux journées du patrimoine depuis 2010
- Soutien au CG dans la réalisation d’une piste cyclable et piétonnière en pied de perré sur plus de 10 km du pont de Bellevue aux ponts de Mauves dans le cadre de la Loire à vélo.
Le président a fait part de la volonté conjointe de messieurs Deniaud et Daubisse pour l’aboutissement de
ce projet de piste cyclable, et les a remercié.
Il a ensuite annoncé son intention de participer à une liste électorale pour les municipales de 2014.
L’association ne recevant pas de subvention, il n'y a pas de conflit d'intérêt et il peut donc rester pour le moment à la tête de l'AIDLD, mais cependant, le président souhaite passer la main.
Il a parlé des modifications à apporter au Conseil d’Administration et des 3 scénarios possibles pour la suite :
- L’élection d’un nouveau président et la création d’une nouvelle équipe.
- La création d’un groupe de travail au sein du CA pour modifier les statuts et permettre la poursuite
de l’équipe en place car l’association ne touchant pas de subvention municipale, une double
casquette pour le président est possible si les statuts sont modifiés.
- La dissolution de l’association (solution rejetée par l’assistance).
Faute de candidat, c'est la seconde hypothèse qui est retenue par l’assistance. Il faudrait donc modifier les statuts pour recadrer les objectifs et conserver le président en place. Une AG extraordinaire sera organisée durant le 1er semestre de 2013.
Enfin, le président a présenté les actions et perspectives pour l’association comme :
- La poursuite de la surveillance du bon entretien de la digue par le CG
- La création d’une fête annuelle de la Divatte en collaboration avec la CCLD qui utilise Loire et Divatte pour se définir.
- Une participation au développement des déplacements doux sur nos communes pour rejoindre la piste le long de la levée
- Le développement touristique le long de la Divatte par la création d’un ponton à la Chebuette ou à la Praudière pour les balades du fleuve et autre activités…..
La présentation fut suivie d’un débat et d’un verre de l’amitié !!!!

 

Compte rendu de l’Assemblé Générale de l’AIDLD
du vendredi 9 décembre 2011 à 20h30 salle Saunier





L’AG a commencé par la présentation de l’ordre du jour :

1- Bilan de la distribution de l’info Divatte
2- Présentation des comptes
3- Bilan des expositions des 100 ans de 1910
4- Bilan de l’exercice de surveillance de la Levée par le Conseil Générale.
5- Les ateliers des assises de la Loire
6- Les journées du patrimoine 2011 (notre contribution)
7- Préparation de la réunion publique sur le PIcS « rencontre avec le Préfet »
8- Question divers
9- Verre de l’amitié

Le président de l’AIDLD a commencé par rendre un hommage à Mme Martin, bénévole au CSC, pour son soutien moral à l’association.

Puis le président a fait le bilan de la distribution de l’INFO-DIVATTE sur les adhésions de 2011-
2012. 80 familles ont renvoyé leur adhésion malgré plus de mille journaux distribués. Cela
représente quand même près de 240 personnes. Il semble que la mobilisation des bénévoles pour
faire du porte à porte soit plus efficace pour maintenir la motivation…
Toutefois, devant les retours positifs sur l’INFO-DIVATTE, l’association pense en rééditer un
nouveau, en moins grand nombre, associé à un démarchage plus ciblé sur le terrain.
Le président a présenté les comptes après avoir excusé le trésorier retenu par d’autres engagements
associatifs. Le solde restant est positif. Plusieurs questions sur les demandes de subventions ont
été posées. L’indépendance voulue par les fondateurs de l’AIDLD fait qu’une demande de
subvention peut être demandée que lorsqu’on fournit une prestation (comme les panneaux
pédagogique pour les écoles par exemple). La réflexion lancée par le CA pour revoir nos statuts et
nos objectifs, permettra de voir différemment cette possibilité.

Le président a ensuite donné le bilan des expositions sur les 100 ans de la crueorganisées en
partenariat avec l’association « entre Divatte et Goulaine 1910-2010 » crée pour l’occasion.
Plus de 7000 visiteurs, dont 1000 scolaires, sont venu voir les reproductions des cartes postales de
1910 et les documents concernant la construction de la Levée de la Divatte réunies par Dominique
Freyss (1er président de l’AIDLD).
Ces manifestations ont donné lieux à une couverture médiatique forte pour la Divatte avec plus de
60 articles de presse sur 3 ans, 3 passages télé (France 3 et Nantes 7) …Le bilan est donc très
positif. Ce fut une belle aventure riche en rencontre humaine, et un beau travail sur la mémoire.

Le président a ensuite abordé le bilan de l’exercice de surveillance de la Levée organisé par le CG
(conseil général) du 23 novembre 2012.
L’AIDLD a été associée à l’exercice en participant au comité de suivi.
Cet exercice a permis de valider de nombreux points sur les modalités de surveillance mise en
place. Il a aussi permis de voir les choses à améliorer notamment l’éclairage des agents la nuit en
cas de mauvaises conditions météo.
Cette démarche souhaitée par l’association a permis de former les agents du conseil général et de
leur faire découvrir la digue. Un débriefing organisé en mairie de St Julien le 8 décembre a permis
d’acter la nécessité de renouveler cet entrainement tous les 5 ans (souhaits commun de Christophe
Audouin maire de St Julien de Concelles et de l’association).
Le président a remercié Mr Deniaud premier vice-président du CG qui avait promis cet exercice
lors de la réunion publique de mai 2010 présentant le Plan Intercommunale de Sauvegarde (PIcS).
Le président a ensuite fait un rappel sur les modalités de surveillance selon les différentes cotes à
échelle de crue de Montjean (5m50, 6m10, 6m40 et 6m70). Le président a annoncé que les riverains
seront associés à cette surveillance. Ils auront la possibilité de signaler aux agents sur le terrain ou
directement au PC crise situé au magasin de la Levée (143 levée de la divatte). On pourra si besoin
faire appel à eux pour les barrages routiers et l’intensification de la surveillance sur le terrain en cas
d’alerte prolongée. Malgré des difficultés de faire appel aux bénévoles, l’idée a été retenu en comité
de suivi, ce qui va dans le sens de l’association.

Un aparté suite aux questionnements des membres présents sur nos statuts a permis d’aborder la
possibilité de nous faire reconnaitre d’intérêt publique. Cette réflexion sera mené par le CA au
cours de l’année 2012.

Le président a ensuite abordé la difficulté d’organiser une réunion publique sur le PIcS dans l’une
des 2 communes qui ne l’ont pas encore faite (La Chapelle basse mer et Basse Goulaine). Les
membres présents dans la salle ont insisté pour que ces réunions aient lieu.

Le président a raconté sa rencontre avec le préfet de Loire-Atlantique lors de la signature du pays
du vignoble en pays d’art et d’histoire. Ce dernier, en poste en 1992 à Vaison la Romaine, est très
sensibilisé aux risques d’inondation. Il a donc un oeil attentif sur la Divatte et ses réponses à nos
courriers confortent ce sentiment.

Le président a conclu cette AG en annonçant le vote au CG d’un budget de 850 000 € pour
prolonger le cheminement piéton vélo en bord de Loire le long de la Divatte des ponts de
Mauves à l’échangeur de Bellevue. Des réunions techniques nous permettront de préciser la nature
des travaux qui devraient être réalisé d’ici l’été 2012. L’association par son président remercie Mr
Bernard Deniaud (premier vice-président du CG) Mr Jean-Claude Daubisse (mire de Haute
Goulaine président du pays du vignoble conseiller général) et Mr Christophe Audouin (maire de
Saint Julien de Concelles) qui ont encouragé ce projet.
Le verre de l’amitié a mis fin à cette AG.
                Olivier ROBIN                                                              Stéphane PASQUIER
                    Secrétaire                                                                        Président







Vendredi 18 novembre 2011

Lettre ouverte au Conseil Municipal 

 

Je vous écris aux titres de Président de l’Association Intercommunale de Défense de la Levée de la Divatte, membre de la FCPE de Saint Julien de Concelles et soutien actif de l’Amicale Laïque Concelloise. Je me suis personnellement investi dans la vie de ma commune en participant à trois de vos commissions extra-municipales : sécurité, restructuration du centre bourg et lotissement. J’ai participé au Plan Educatif Local et à l’organisation des journées du patrimoine. Fier d’appartenir à une commune qui a su faire de la démocratie participative une réalité par la création de ces commissions extra-municipales, je ne pensais pas voir un jour, un élu incapable d’accepter que l’on ait des idées différentes des siennes, et s’arroger le droit de confisquer cette démocratie participative à un citoyen de sa commune. A ma connaissance, seul le maire et pour le seul motif de trouble à l’ordre publique a le droit d’interdire la salle du conseil. Cet élu qui n’apprécie pas le travail associatif et qui se permet de diffamer l’engagement d’un citoyen, a-t-il le droit, seul, d’interdire à un membre officiellement nommé, de participer à une commission ? Je laisse le Conseil Municipal seul juge de cette attitude. Je renouvelle mes remerciements aux membres du Conseil qui m’ont soutenu et je leur apporte mes encouragements dans la poursuite de leur difficile travail. 
Mr Pasquier Stéphane







Compte rendu de l’Assemblée Générale du vendredi 28 mai 2010

L’AG a commencé par la présentation du nouveau bureau élu au CA du 12 février 2010 :
– Président :  M. Stéphane PASQUIER (St Julien)
– Secrétaire :  M. Olivier ROBIN (La chapelle basse mer)
– Trésorier :  M. Christophe HIVERT (St Julien)

Les résultats de la campagne d'adhésion 2009-2010 ont été présentés : 
• 161 foyers adhérents (représentant 370 personnes) :
– 1 à Basse Goulaine
– 20 à la Chapelle Basse Mer
– 140 à St Julien de Concelles
• 24 de ces foyers sont membres actifs.

Le bilan financier est le suivant : 
• Revenus :   1035€
– Souscriptions : 845€  
– Subvention : 190€
• Dépenses :  604€97
– Assurance : 103€01
– Communication : 190€59 (bâches pédagogiques pour les écoles)
– Cotisation : 40€ (association « entre divatte et Goulaine 1910-2010 »)
– Gestion site Internet : 144€12
– Gratification : 49€80
– Photocopies : 45€41
– Réception : 32€04
• Solde positif sur la période 2009-2010 : 430€03

Les actions réalisées par l’association depuis la dernière AG ont été rappelées :

1) Comité de pilotage
• 22 janvier 2009 : 1ère réunion qui avait vu se reformer le comité associant les 3 communes (Basse Goulaine, St Julien et la Chapelle Basse mer), le Conseil Général et l’AIDLD. 
• 7 mai 2010 : Réunion technique sur site à la Mouronnière pour voir les solutions envisagées afin de restaurer les enrochements détériorés par la tempête Xynthia.
• Le président a exposé les travaux prévus par le CG en 2010 ainsi que les solutions retenues pour réparer les enrochements. : 
– Construction du dernier tronçon de butée en pied côté Loire sur le secteur de la Boire d'Anjou (tronçon le plus à l'Est)
– Reprise des secteurs ayant subit des glissements d'enrochements suite à la dernière tempête avec mise en place d’un géotextile inexistant à cet endroit (coût prévisionnel : 1 M€).
– Diagnostic complet de l'ouvrage pour l'été 2010. Les conclusions seront connues au cours du second semestre de cette année afin de définir la programmation des travaux permettant l'achèvement total du confortement de l'ouvrage.

2) Site internet : WWW.Divatte.org
Le président a présenté le site internet de l’association qui est en ligne depuis plus d’un an  avec la collaboration d’une jeune entreprise spécialisée dans les sites pour les associations.
Il compte aujourd’hui 18 pages, réparties sous différentes rubriques :
– Histoire de la Levée de la Divatte
– Histoire de l’association
– Info-divatte (où l’on retrouve les résumés des CA, les articles de presse, …)
– En cas de crue (Le Plan Intercommunal de Sauvegarde) (Depuis le 7 mai)
– Le programme des journées du patrimoine (A partir du 11 juin)

3) Affiches Pédagogiques
Réalisées pour permettre aux enseignants de CM1-CM2 de préparer les élèves à la visite de l’exposition sur la construction de la levée et sur les cartes postales des inondations de 1910. Elles ont été réalisées avec le concours d’un instituteur, d’un informaticien et de l’AIDLD.
Elles ont été remises aux écoles de La Chapelle Basse Mer lors des journées des associations de septembre 2009 durant lesquelles nous avons tenu un stand pour présenter l’AIDLD
Elles ont été remises aux écoles de St Julien en mairie en présence des correspondants de presse.

4) Les journées du patrimoine
Programme des manifestations en commémoration des crues de la Loire de 1910 présenté par l'association « Entre Divatte et Goulaine - 1910-2010 » du 18 septembre 2010 au 23 janvier 2011. Le détail de ce programme sera disponible à partir du 15 juin en mairie et sur le site Internet de l’association.

La présentation du Plan Intercommunale de Sauvegarde (PIcS).
- Rappel historique sur la construction de la levée puis sa transformation en voie routière.
- Rappel des travaux réalisés par le CG depuis le diagnostic des ponts et chaussée de 1994. 
- Organisation de la surveillance de la Levée sous la responsabilité du Conseil général depuis 2008. En cas de crue « moyenne », cette mission nécessite la mobilisation de 16 agents. Le Conseil général assure seul cette surveillance.  Et en cas de forte crue, cette mission nécessite la mobilisation de 8 agents supplémentaires fournis par les communes.
 Une Pré-alerte à la Cote de 5,50m à Montjean entraîne 1 visite de la levée par les services du Conseil Général tous les jours y compris week-ends et jours fériés.
 A la cote de 6,10m à Montjean, on passe en Alerte de niveau 1 ce qui entraîne une Surveillance de la levée tous les jours y compris les week-ends et jours fériés, 24h/24. 16 agents d’intervention du Conseil général sont mobilisés pour la surveillance de la levée et répartis en 4 équipes de 4 agents (3/8) pour une visite complète du tronçon à pieds et un examen approfondi des points signalés comme faibles et filtrations repérées. Un arrêté de circulation interdit la levée à tout véhicule sauf riverains et services de secours et de la surveillance. Vitesse limitée à 50 km/h.
 A la cote de 6,40m à Montjean, on passe en Alerte de niveau 2 ce qui entraîne la visite continue du tronçon à pieds tous les jours (y compris les week-ends et jours fériés, 24h/24). La nouvelle équipe reprend là où s’était arrêtée la précédente. Fréquence de passage sera environ de 5h avec 16 agents d’intervention du Conseil général et 8 agents communaux plus spécifiquement chargés de visité les caves et les propriétés privées bordant la Divatte.
- Présentation de la plaquette qui sera prochainement distribuées dans les boites aux lettres des foyers concernés. Elle résume les dispositions pris pour la population en cas de crue.

Questions / Réponses
- Un débat fut lancé sur les solutions proposées par le CG pour réparer les enrochements de la Mouronnière, du fait de la particularité du terrain en fond de Loire sur cette zone. Un participant indique que la réparation de ces enrochements sans travaux à boire courant ne serait pas efficace. Un autre participant regrette que les anciens ne soient pas écoutés davantage, surtout pour leurs connaissances historiques et précises de la levée et du fleuve. Il s’agit là des limites de notre association et d’un long travail de fond pour conserver la mémoire du passé. 
- Une deuxième conversation s’est engagée sur le prolongement de la route de la vallée qui conditionne l’aménagement de la Divatte. Les maires de St Julien et de La Chapelle Basse mer ont confirmé la réactivation du projet mais ont aussi parlé des difficultés  budgétaires  et politiques du dossier. Un participant a évoqué une solution alternative (un tunnel), mais les maires ne trouvent pas cette solution réaliste. 
- Deux participants ont parlé de la mise en  place d’un groupe de pression pour faire avancer le projet. Même si le prolongement reste une priorité de l’association,  celle-ci doit rester apolitique pour travailler sur le long terme, quelle que soient les élus en place. L’AIDLD ne peut donc pas devenir ce groupe de pression.
L’assemblée s’est terminée par le verre de l’amitié et de nombreuses conversations animées entre les différentes personnes présentes.

A bientôt pour la prochaine réunion.

Olivier ROBIN   Stéphane PASQUIER
Secrétaire    Président

 

 



CONSEIL D'ADMINISTRATION DE L'AIDLD DU 12 FEVRIER 2010

ADMINISTRATEURS PRESENTS

Pascal Ariaux Fradin, Stéphane Pinard, Gilbert Riand , Yvon Bergeron , Christophe Hivert, Olivier Robin , Marcel Poisson, Jean Janin , Emile Raimbault, Hubert Bretecher et Stéphane Pasquier.

ADMINISTRATEURS EXCUSES

Jocelyne et Michel Verbois, Denis Mercier, Gérard Baudoin, Yves Leray et Laurent Chevreuil.

ADMINISTRATEURS DEMISSIONNAIRES

Jean-Luc Ménard et Alain Rayant 

ORDRE DU JOUR

1) Intégration des éventuels nouveaux membres actifs au Conseil d’Administration de l’AIDLD. 
2) Election du nouveau bureau.
3) Mise au point sur la réunion publique du 5 mars sur le plan de sauvegarde de la vallée.
4) Présentation du programme des journées du patrimoine.
5) Organisation de l’AG pour début mars 2010.
6) Objectif pour 2011.
7) Questions diverses

 

COMPTE RENDU DE LA REUNION

Après les démissions de Jean Luc Ménard (trésorier), de Pascale Fradin (secrétaire) et d’Alain Rayant (vice président), Stéphane Pasquier (le président) a demandé l’élection d’un nouveau bureau tout en demandant si sa gestion de l’association était en cause. Après un débat rassurant, il a été demandé de réaffirmer les buts de l’association car certains pensaient que nous étions devenus une association de défense du patrimoine plus que l’aiguillon nécessaire pour rappeler aux élus la nécessité d’entretenir la digue. 
Il a été demandé de communiquer par courrier les comptes rendus à ceux qui ne possèdent  pas Internet, afin de ne pas couper la communication entre les générations qui constitue l’association.

Les statuts

Avant de passer aux votes, le président a rappelé les objectifs de l’association conformément au statut :

Primo

- Agir pour faire consolider la Levée de la Divatte des deux cotés, Loire et vallée sans la bétonner.
- Etre attentif à l’état de la digue et vigilant quant à l’avancée des travaux.
- Informer la population des situations existantes et futures.
- Faire avancer au plus vite la construction de la route de la Vallée

Secundo

Une fois la Levée consolidée :
- Etre partie prenante des décisions d’aménagement, d’amélioration de celle-ci en respectant et en reconstituant les sites.
- Participer à toute autre action concernant cet ouvrage. »
Ces statuts justifient les actions menées actuellement aussi bien sur notre participation aux journées du patrimoine que notre participation à la commission sur le plan de sauvegarde.

Le conseil est ensuite passé au vote :

Stephane Pasquier est élu président (à l’unanimité)
Christophe Hivert est élu trésorier (une abstention)
Olivier Robin est élu secrétaire (à l’unanimité)

 

Les journées du patrimoine

Suite à l’élection du nouveau bureau, le président a fait un point sur les journées du patrimoine qui débutent le 19 septembre 2010 à la Chapelle Basse-mer. Ces festivités sont placées sous la responsabilité de l’association « Entre Divatte et Goulaine 1910-2010 » en partenariat avec 7 communes (La Chapelle Basse-mer, St Julien de Concelles, Basse Goulaine, Haute Goulaine, La chapelle Heulin, Le Landreau et Le Loroux Bottereau), ainsi que le conseil général 
- Un projet de pose d’une plaque commémorative au niveau de la rupture de la digue est à l’étude, des expositions seront proposées à la maison bleue dans le marais de Goulaine.
- Deux conférences seront proposées dans le cadre des universités d’automne par le musée du vignoble et l’exposition sur la Divatte
- Des reproductions de cartes postales de 1910 seront exposées dans les différentes communes entre septembre 2010  et février 2011. 
- Une présentation à la presse et aux élus sera faite en juin 2010.

Plan de sauvegarde

Un point sur le plan intercommunal de sauvegarde du Val de Divatte « volet inondation » a été fait par le président. Suite à la dernière réunion de la commission, une présentation de la maquette de la plaquette et de la fiche de recensement à été montrée ainsi qu’une carte des itinéraires d’évacuation des différents secteurs de la vallée. 
Une réunion publique commune aux trois communes aura lieu normalement le 9 avril 2010 salle de la Quintaine à St Julien de Concelles.

Actions de l’association

Un rappel de toutes les actions de l’association depuis 18 mois a été fait :
1) Participation à la commission sur le Plan Educatif Locale (PEL) pour les affiches remises aux écoles.
2) Participation à la réunion au musée du vignoble avec toutes les associations en rapport avec le patrimoine et l’art pour le classement de la région en pays d’art et d’histoire.
3) Participation à la commission intercommunale du plan de sauvegarde.
4) Participation aux journées des associations à la Chapelle Basse-mer.
5) Campagne de collecte des adhésions.
6) Mise en ligne du site internet.
7) Participation à la réunion du comité de Pilotage sur les travaux concernant la Divatte.
8) Publication de plusieurs articles.
Il a été demandé d’essayer d’être plus présent dans la presse pour faire parler de l’association .Le président a rappelé que les correspondants de la presse locale, bien que très ouverts, avaient besoin d’un événement pour faire passer leur article.
Le choix de la date de l’Assemblé Générale a été fait pour le 30 avril afin de profiter de la médiatisation du sujet par la réunion publique du 9 avril. Il a été acté qu’il faudra inviter tous les adhérents par mail quand c’est possible et par écrit pour les autres. Il est prévu d’inviter les maires des 3 communes ainsi que les différents membres des conseils municipaux.

 

         Le secrétaire                                                Le président

               Olivier ROBIN                                                                Stéphane Pasquier






 Compte rendu du Conseil d’Administration 
du 8 octobre 2009


 

1-Le Conseil d’Administration a voté l’adhésion de l’A.I.D.L.D. à l’association «Entre Divatte et Goulaine 1910-2010» avec une cotisation de 40 €. Cette association a été créée pour gérer les commémorations des crues de 1910 qui débuteront par les Journées du Patrimoine de 2010 et se poursuivront par des conférences intégrées dans le programme des Universités d’Automne avec exposition des panneaux sur la Divatte associées à celle des cartes postales de 1910. L’association « Entre Divatte et Goulaine 1910-2010 » regroupe différentes associations des particuliers et des représentants des 7 communes associées au projet.

2-Les participants au forum des associations qui s’est déroulé les 12 et 13 septembre 2009 à La Chapelle Basse-Mer ont dressé un bilan mitigé en termes de fréquentation. La communication est à revoir. Les quelques personnes qui sont venues s’informer sur le stand ont montré un intérêt certain pour notre action et pour les reproductions de vieilles cartes postales que nous avons exposées. Cette manifestation a été pour nous l’occasion de remettre à l’adjointe au maire en charge des écoles les panneaux sur la  construction de la Divatte et sur les crues de 1910.

 

3-Notre trésorier, après nous avoir annoncé son intention de démissionner (après 14 années de bons et loyaux services au sein de l’association) nous a donné le bilan provisoire des adhésions 2009-2010 : 7 sur la Chapelle, 1 sur Basse Goulaine et 77 sur Saint Julien pour un total de 85 adhésions. Le porte-à-porte semble difficile et la motivation des habitants du Val de Divatte pour leur digue en baisse. Faut-il souhaiter une bonne crue pour voir revenir l’intérêt ? La publication d’un Info-Divatte en 2011 sera étudiée pour faire le bilan de notre action et montrer l’intérêt de l’association.

4-Un point sur le désherbage a été fait, c’est bien mais les frênes continuent d’envahir la Divatte et une intervention manuelle doit être envisagée. La recrudescence de la végétation sur le perré n’est-elle pas le signe d’une rapide dégradation des joints restaurés superficiellement en de nombreux points.
Enfin, un courrier sera envoyé au maire de la Chapelle Basse-Mer pour qu’il demande une remise en état du cheminement côté Loire qui a été endommagé par les engins de chantier lors de la réfection de la murette à la Pierre Percée. Des précisions sur l’absence des rainures permettant la mise en place des planches de garde en haut de deux escaliers au niveau de la prise d’eau de la Saur seront demandées ainsi que les moyens prévus pour réparer les dégâts sur les joints du perré occasionnés par les pelles mécaniques lors de l’élimination des gravats.
 



Compte rendu du Conseil d’Administration du 5 mai  2009

 

 Ordre du jour

- Compte rendu de la réunion du 22 janvier avec le Conseil Général et les maires
- Relancer le Conseil Général sur la liste des travaux côté Val
- Pour  notre campagne d’adhésions : répartition des zones de distribution des bulletins
- Un point sur les affiches pour les écoles
- Un point sur les journées du patrimoine et sur la commission du PEL (plan éducatif local)
- Commission intercommunale pour un plan de sauvegarde.

Questions et propositions diverses

 

Notre Conseil d’Administration a débuté par un rappel  sur la première réunion tripartite du 22 janvier 2009 , qui a permis de renouer le dialogue avec les élus et notre association . Cette rencontre fut constructive mais la prudence demeure quand à la tenue des engagements !!! 
Nous proposons de relancer par courrier Mr Deniaud pour obtenir la liste des travaux coté Val, les techniques et la planification de l’entretien du perré .

Une répartition des  membres du CA a été faite par secteurs géographiques , pour distribuer, au porte à porte, les bulletins d’adhésion réalisés par Mr Jean-Luc Ménard . Nous insistons sur l’importance de connaître le nombre de personnes par foyer et de communiquer sur le rôle de l’AIDLD.
La cotisation demandée  pour 2009-2010 est de 5 €.
La prochaine campagne est prévue pour mai 2011.

 

Stéphane Pasquier a présenté les maquettes définitives des affiches pour les écoles réalisées dans le cadre du PEL (Plan Educatif Local) de Saint Julien de Concelles.
 Le CA approuve la demande d’une subvention pour investir dans un jeu supplémentaire d’affiches.
Nous attendons les réponses écrites des Communes de la Chapelle Basse-Mer et de Basse Goulaine.

Un point a été fait :
- Sur les journées du patrimoine de 2010. Notre association compte y participer et Dominique Freyss  se propose de gérer pour nous l’exposition.
- Sur le forum des associations à la Chapelle Basse Mer  du 11.09.09 au 13.09.09.  
Nous  souhaitons y avoir un stand et proposons une permanence pour la journée du samedi 12.09.09. Nous y   présenterons notre association avec les deux affiches comme support, plus des cartes postales des crues de 1910. Mr Olivier Robin se charge de notre inscription auprès de la mairie de la Chapelle Basse-Mer. 

Enfin, nous avons abordé le « Plan  Intercommunal de Sauvegarde » auquel notre association doit participer. Nous confirmons  la présence à cette commission de notre Président, Mr Pasquier, et de Mme Jocelyne Verbois, membre du bureau, comme représentants de L’AIDLD.

La réunion s’est clôturée vers 23 heures par le verre de l’amitié.

 


 

Compte rendu de la réunion du 22 janvier 2009 

 

 
Présents :
Mr Audoin,  maire de St Julien de Concelles
Mr Vey, maire de Basse Goulaine
Mr Jamin, maire de La Chapelle Basse Mer
 
Mr Deniaud, vice président du Conseil Général
Mr Julia, directeur technique du Conseil Général
 
Mr Pasquier, association de la Divatte
Mr Ménard, association de la Divatte
 

Chaque invité se présente puis Mr Deniaud expose le but de la réunion:
- Poursuite des travaux de renforcement de la digue,
- Réfection de la murette 
- Aménagement touristique et développement.  
Mr Deniaud explique que depuis 2004 ils n’ont pas communiqué sur la Divatte car les travaux ont pris du retard. En effet on réalise en début 2009 les travaux prévus en 2006 sur la murette de la Pierre Percée. 
Il confirme que le prolongement de la route de la vallée est toujours en marche, pas d’aménagement routier et touristique de la levée sans cette route.
 
Présentation par les services techniques des diagnostics faits entre 2001 et 2003 légèrement réactualisés.
Reprise du dossier Dezano (cabinet d’architecture) pour l’aménagement de la chaussée, réduction de la vitesse et du trafic, la valorisation de la digue sur le plan touristique.

 

Présentation des schémas de coupe avec 3 zones de vitesse 70 km/h, 50km/h et 30 km/h.
Discussion si l'on fait des chicanes ou des plateaux surélevés pour ralentir la vitesse des automobilistes.
Remplacement dans les zones très touristiques des glissières bois ou métal par un mur côté val.
 
La piste cyclable côté Loire, remise au goût du jour pour un partage avec les piétons, interdite aux véhicules à moteur.
C'est une surface en herbe donc tous chemins pour VTT.
Mr Deniaud est très motivé et favorable pour cette piste cyclable, plus que les maires.
Réfection des cales dans ce cadre.
Une signalétique adaptée et respectueuse de l’ouvrage est proposée par Mr Julia avec l'utilisation du mot "Digue route" 
Une palette d’enduit pour les maisons a été proposée mais reste à actualiser.
 
Un listing des travaux à réaliser côté val devra être fait en 2009 pour les programmer à partir de 2010.

 
Un chiffrage du projet touristique va être envisagé.
Un phasage des zones d’aménagement routier et touristique est à venir.
 
Le cofinancement pour le confortement de la digue est acté par le gouvernement et le conseil général dans le cadre du plan Loire et des contrats de plan. 
Un accord de principe entre les 3 communes pour acter les besoins sera demandé.
 
Sur le plan de la vigilance de la levée en cas de crue, un décret du gouvernement, paru il y a 18 mois, indique que le propriétaire d’une digue doit en assurer la surveillance en toutes circonstances. Aussi, le Conseil Général a mis en place la surveillance de la levée.
La cote d’alerte est celle de Montjean sur Loire.
A 6m10, un groupe de 20 personnes du conseil général se relaie 24h sur 24 le long de la digue avec, une fois par jour, une inspection à pied. Relève toutes les 8 heures avec une équipe de réserve.
A 6m40, on passe à un groupe de 28 personnes. Plus 2 personnes de Basse Goulaine, 3 personnes de La Chapelle et 3 personnes de St Julien en renfort, avec une intensification des inspections côté val comme côté Loire.
Une convention existe entre les 3 communes et le conseil général depuis quelques mois.
 
 
Enfin le principe de réunions régulières sous forme d’une sorte de comité de pilotage pour tous les projets concernant la Divatte entre les 3 maires, le conseil général et l’association intercommunale de défense de la levée de la Divatte a été approuvé par Mr Deniaud en fin de réunion.
Le dialogue constructif est enfin renoué.
La séance s’est terminée par un verre de l’amitié à l’initiative de Christophe Audouin.
 

 

 

Compte rendu du CA du 9 décembre 2008

Présents : Dominique Freyss, Jean Janin, Yvon Bregeon, Jean-Luc Ménard, Gilbert Riand, Alain Rayant, Jocelyne Verbois, Emile Raimbault, Stéphane Pinard, Pascale Fradin Gérard Baudoin, Stéphane Pasquier.
Excusés : Yves Leray, Alain Enaudeau, Gilles Godin , Mme Desgot (ou Begot ?)

Le CA commence par le compte rendu de l’assemblée générale du 17 octobre , présenté par Dominique . Rappel sur le rapport financier , la problématique du désherbage, les travaux à venir , sur le prolongement de la route de la vallée C:éphane PASQUIERCreator
Dominique  poursuit par une longue explication sur son souhait de jeter un pavé dans la mare en demandant la dissolution de l’association. Conforté dans ce sens par le vote unanime du CA précédent l’AG. C’est pourquoi il n'accepte pas le poste de Vice présidence dans le nouveau bureau, ni de place au Conseil d’Administration , afin de rester en accord avec lui-même. Il accepte pour autant de nous fournir toutes les infos et l’aide dont on pourrait avoir besoin pour poursuivre l’activité de l’association.
Après de nombreuses mises en gardes des membres du CA sur le jeu des élus, et sur les risques de voir l’association se faire balader sans rien obtenir. Sur la nécessité de voir une prise en main de la vallée par la population soucieuse des intérêts personnels. Le CA s’est poursuivi par l’élection du nouveau bureau à mains levées. Celui-ci sera composé de 6 membres :

Président : Mr Stéphane Pasquier  27 la Pichaudière 44450 St Julien de Concelles
Vice Président : Mr Alain Rayand  63  route du Muguet 44450 St Julien de Concelles
Secrétaire : Mme Pascale  Fradin le bout des ponts 44450 St Julien de Concelles
Trésorier : Mr Jean-Luc Ménard 4 les galopins 44450 St Julien de Concelles
Conseiller Technique : Mr Gilbert Riand 28 Rte des 4 saisons 44450 St Julien de Concelles
Conseiller en Communication : Mme Jocelyne Verbois 6 place du champ de foire 44450 La Chapelle Basse-Mer

Le Conseil d’Administration compte en plus des 6 membres du bureau les 10 personnes suivantes:
Mr Marcel Poisson, Mr Yvon Bregeon, Mr Jean Janin, Mr Stéphane Pinard, Mr Gérard Baudoin, Mr Alain Enaudeau, Mr Emile Raimbault et à confirmer Mr Yves Leray , Mr Gilles Godin et Mme Desgot .

A la demande de Jean-Luc et avec raison des remerciements ont été adressés à notre président fondateur sortant pour le travail considérable accompli depuis 12 ans.

Puis le nouveau président a présenté ses différents  projets :
-1 le projet de site internet pour l’association : dont l’objectif est de promouvoir l’association dans son rôle d’aiguillon des pouvoirs publics, d’informer les habitants du Val de Divatte etc. Ont suivi des débat sur le nom de domaine en .org
Divatte.org  sera retenu après explications sur le besoin de simplicité du nom de domaine.
Une présentation rapide des 16 pages ébauchées a été faite.
-2 la mise à disposition de l’exposition  auprès des écoles, des centres sociaux culturel, des médiathèques des 2 communes a été proposée afin de faire connaître le rôle de protection et le caractère culturel et patrimonial de la Levée de la Divatte afin d'éveiller l'intérêt des habitants du val de Divatte à l’importance et à la valeur de cette Levée. L’objectif étant aussi de faire connaitre l’association et de réorienter les communes vers la Loire.
-3 La participation ou non de l’association quant à la mise en place d’un plan de sauvegarde du Val en cas de crue avec une relance aux mairies et à la préfecture sur le sujet a été envisagée. Après débat, l’association doit s’impliquer.
-4 La demande d’une confirmation écrite des réunions tripartites sera demandée aux maires et au conseil General et fixation de la date de la première réunion au plus vite en 2009
-5 les commémorations du centenaire de la crue de 1910 ont été évoquées, suite à la réunion du 4 décembre à Basse- Goulaine, avec des réserves émises sur le projet d’André Bernard. Pour cela un courrier sera envoyé à la Mairie pour solliciter celle-ci sur ce projet.
L’association reste d’accord pour participer à cette organisation comme un satellite mais se réserve le droit en cas d’échec de solliciter directement la mairie de st Julien pour qu’il soit organisé lors des journées du patrimoine 2010 une commémoration sur les lieux mêmes  de la rupture entre la praudière et la chebuette.
-6 Le nouveau président a levé la séance en proposant un verre de l’amitié.